​ Deols, église Saint-Etienne ​- ​Commentaire sur la mort du Christ  ​  ​  ​  ​


Deols, église Saint-Etienne ​- ​Commentaire sur la mort du Christ

Corpus des Inscriptions de la France Médiévale, vol. 25, nº11 ​  ​


Description générale

Commentaire à l'image. 
Pierre.  Dimensions du bloc de pierre : 22 x 93 x 4,5cm. ​État de conservation : plutôt bon. ​ Localisation originale inconnue.Localisation actuelle : intérieur, à gauche en entrant dans l’église, mur ouest, à un peu moins de 2 m du sol. Inscription indépendante sans cadre ni réglure.
Datation : XIe-XIIe siècle [datation paléographique].

Bibliographie

D’après l’original.
Hubert, « Une inscription inédite de Saint-Germain à Déols », 1908, p. 85 [texte].

Description paléographique

Hauteur des lettres : environ 3,5 cm. Disposition horizontale sur deux lignes, sans marge ni réglure ; pas de décor, pas de cadre. Écriture extrêmement irrégulière, aussi bien dans les ductus que dans les modules ; la graphie est d'ailleurs très difficile à caractériser : si les formes capitales dominent très largement, d'autres lettres présentent des formes tout à fait originales : on pense aux V en forme de A renversé à plateau et chevron souligné d’une barre, au P de forme minuscule à trois hauteurs de haste, aux E minuscules, aux M dotés de trois pattes, etc. Si l'inscription dénote une vraie recherche d'originalité et si le lapicide a fait preuve de créativité, celle-ci ne respecte pas les canons d'une graphie uniformisée. On ressent également une réelle proximité avec l'écriture manuscrite dans l'emploi des minuscules et de cursives. L'écriture se caractérise par un nombre considérable d'enclavements et de lettres inscrites, variant pour cela les modules. Abréviations nombreuses ; elles sont classiques pour Christus (avec un tilde droit sur le P) et pour pro. Élision systématique des nasales signalée par des tildes droits, exceptée celle de cunctorum marquée par une barre oblique sur la patte du R). Pas de décor particulier.





Édition imitative


1 ​XP̅S ​CV̅CTOR̶ ​MOTVS ​PIETATE ​SVORV̅ ​
2 ​MORTIS ​OB ​A̅TIDOTV̅ ​P ​PARTe ​DedIT ​S ​TOTV̅ ​

1 ​XP̅S ​CU̅CTOR̶ ​MOTVS ​PIETATE ​SUORU̅ ​
2 ​MORTIS ​OB ​A̅TIDOTV̅ ​Ꝓ ​PARTe ​DedIT ​S ​TOTU̅ ​

<div xmlns="http://www.tei-c.org/ns/1.0" type="edition" xml:lang="lat" rend="no-space"> <lg rhyme="léonine" met="hexamètres"> <lb n="1"></lb> <l> <s xml:id="s-1"> <w lemmaRef="#l-Christus"> <choice> <orig> <choice> <abbr type="contraction" subtype="nomina-sacra">XP<hi rend="superscript"> <am>̅</am> </hi>S</abbr> <expan>CHR<ex>ISTU</ex>S</expan> </choice> </orig> <reg>Christus</reg> </choice> </w> <space></space> <w rhyme="léonine" lemmaRef="#l-cunctus"> <choice> <orig> <choice> <abbr type="contraction-suspension">C<g corresp="#V-oncial"></g> <hi rend="superscript"> <am>̅</am> </hi>CTOR<am>̶</am> </abbr> <expan>C<choice> <orig> <g corresp="#V-oncial"></g> </orig> <reg>u</reg> </choice> <ex>N</ex>CTOR<ex>UM</ex> </expan> </choice> </orig> <reg>cunctorum</reg> </choice> </w> <w lemmaRef="#l-motus"> <choice> <orig>MOT<choice> <orig>V</orig> <reg>U</reg> </choice>S</orig> <reg>motus</reg> </choice> </w> <w lemmaRef="#l-pietas"> <choice> <orig>PIETATE</orig> <reg>pietate</reg> </choice> </w> <w rhyme="léonine"> <choice> <orig> <choice> <abbr type="suspension">S<g corresp="#V-oncial"></g>OR<g corresp="#V-oncial"></g> <hi rend="superscript"> <am>̅</am> </hi> </abbr> <expan>S<choice> <orig> <g corresp="#V-oncial"></g> </orig> <reg>u</reg> </choice>OR<choice> <orig> <g corresp="#V-oncial"></g> </orig> <reg>u</reg> </choice> <ex>M</ex> </expan> </choice> </orig> <reg>suorum</reg> </choice> </w> </s> </l> <lb n="2"></lb> <l> <s corresp="#s-1"> <w type="nom" lemma="mors"> <choice> <orig>MORTIS</orig> <reg>mortis</reg> </choice> </w> <w type="prep" lemma="ob"> <choice> <orig> <seg rend="enclavement"> <hi rend="enclavant">O</hi> <hi rend="enclavé">B</hi> </seg> </orig> <reg>ob</reg> </choice> </w> <w rhyme="léonine" type="nom" lemma="antidotus"> <choice> <orig> <choice> <abbr type="contraction-suspension"> <seg rend="enclavement"> <hi rend="enclavant">A<hi rend="superscript"> <am>̅</am> </hi> </hi> <hi rend="enclavé">T</hi> <hi rend="enclavé">I</hi> </seg> <seg rend="enclavement"> <hi rend="enclavant">D</hi> <hi rend="enclavé">O</hi> </seg> <seg rend="enclavement" subtype="semi"> <hi rend="enclavant">T</hi> <seg rend="enclavé"> <choice> <orig>V</orig> <reg>U</reg> </choice> <hi rend="superscript"> <am>̅</am> </hi> </seg> </seg> </abbr> <expan>A<ex>N</ex>TIDOTU<ex>M</ex> </expan> </choice> </orig> <reg>antidotum</reg> </choice> </w> <w type="prep" lemma="pro"> <choice> <orig> <choice> <abbr type="suspension" subtype="sign-spec"> <am> <g corresp="#P-pro"></g> </am> </abbr> <expan>P<ex>RO</ex> </expan> </choice> </orig> <reg>pro</reg> </choice> </w> <w type="nom" lemma="pars"> <choice> <orig> <seg rend="enclavement"> <hi rend="enclavant">P</hi> <hi rend="enclavé"> <hi rend="enclavant">A</hi> <hi rend="enclavé">R</hi> </hi> </seg> <seg rend="semi-enclavement"> <hi rend="enclavant">T</hi> <hi rend="enclavé"> <g corresp="#e-minuscule"></g> </hi> </seg> </orig> <reg>parte</reg> </choice> </w> <w> <choice> <orig> <seg rend="enclavement"> <hi rend="enclavant">D</hi> <hi rend="enclavé"> <c rend="minuscule">e</c> </hi> </seg> <seg rend="enclavement"> <hi rend="enclavant"> <g corresp="#d-minuscule"></g> </hi> <seg rend="enclavé">IT</seg> </seg> </orig> <reg>dedit</reg> </choice> </w> <w> <choice> <orig> <choice> <abbr type="suspension">S</abbr> <expan>S<ex>IBI</ex> </expan> </choice> </orig> <reg>sibi</reg> </choice> </w> <w rhyme="léonine"> <choice> <orig> <choice> <abbr type="suspension">TOT<g corresp="#V-oncial"></g> <hi rend="superscript"> <am>̅</am> </hi> </abbr> <expan>TOT<choice> <orig> <g corresp="#V-oncial"></g> </orig> <reg>u</reg> </choice> <ex>M</ex> </expan> </choice> </orig> <reg>totum</reg> </choice> </w> </s> </l> </lg> </div>

1 ​XP̅S ​CU̅CTOR̶ ​MOTVS ​PIETATE ​SUORU̅ ​
2 ​MORTIS ​OB ​A̅TIDOTV̅ ​ ​PARTe ​DedIT ​S ​TOTU̅ ​

Légende

Violet : caractères allographes.



1 ​XP̅S ​CU̅CTOR̶ ​MOTVS ​PIETATE ​SUORU̅ ​
2 ​MORTIS ​OB ​A̅TIDOTV̅ ​ ​PARTe ​DedIT ​S ​TOTU̅ ​

Légende

Bleu : mot abrégé.
Violet : signe d'abréviation.



1 ​XP̅S ​CU̅CTOR̶ ​MOTVS ​PIETATE ​SUORU̅ ​
2 ​MORTIS ​OB ​A̅TI DO TV̅  ​Ꝓ ​PARTe ​De dIT ​S ​TOTU̅ ​

Légende

Bleu : enclavement.
Orange : conjonction.
Violet : entrelacement.



1 ​XP̅SCU̅CTOR̶MOTVSPIETATESUORU̅
2 ​MORTISOBA̅TIDOTV̅ꝒPARTeDedITSTOTU̅

Légende

Représentation des espaces entre les lettres tels qu'ils sont dans l'inscription.
Violet : signalement des figures qui s'interposent avec le texte.



Édition critique

Chr(istu)s ​cu(n)ctor(um) ​motus ​pietate ​suoru(m)
 ​mortis ​ob ​a(n)tidotu(m) ​p(ro) ​parte ​dedit ​s(ibi) ​totu(m)


Traduction

Le Christ, poussé par l’amour de tous les siens, s’est donné tout entier comme antidote de la mort.

Commentaire

L'édition du texte ne pose pas de problème malgré la complexité des liaisons et enclavements de lettres. Seule la restitution du mot commençant par la lettre S à la fin du vers 2 est difficile ; le sens peut en effet admettre se (avec la perte du E) mais ce mot fausse la métrique même s'il s'agit du plus correct d'un point de vue grammatical. Sibi respecte la construction du vers, de même que sese, forme plus rare mais plus correcte que se.

Le texte se compose de deux hexamètres léonins à rimes riches. Les deux vers insistent sur le caractère rédempteur du sacrifice du Christ qui, rachetant les péchés du monde, a sauvé l'homme de la mort ; les termes antidotum mortis ne se retrouvent ni dans la Bible, ni dans les répertoires d’hexamètres, ni dans les Carmina latina epigraphica. Cette notion de destructeur de la mort est exprimée dans 2 Tm I, 10 : Manifestata est autem nunc per illuminationem salvatoris nostri Jesu Christi qui destruxit quidem mortem. L'inscription accompagnait peut-être une image en lien avec ce thème. Elle pouvait également être placée à l'entrée de l'église et renvoyer au mystère eucharistique. Le déplacement de cette pièce limite les différentes interprétations quant au sens de l'inscription, mais également les possibilités de datation de l'objet, l'écriture n'offrant, dans ce cas comme dans bien d'autres, qu'une aide très faible.